Femmes Queers d’Afrique de l’Ouest francophones et du Cameroun : Parlons de Nous, de nos Vies, nos Expériences, ICI chez Nous !

Femmes Queers d’Afrique de l’Ouest francophones et du Cameroun : Parlons de Nous, de nos Vies, nos Expériences, ICI chez Nous !

Je suis Soleil du Mali, Journaliste-Activiste, Défenseur des droits humains, coordinatrice de l’Association Femmes d’Espoir Mali, Leader d’opinion en milieu LGBTQ, Consultante en formation. En tant qu’activiste militante LBTQ, mon combat a été de construire une communauté LBTQ fière et engagée au Mali. Cela m’a demandé beaucoup de sacrifices mais elle est construite et j’en suis fière.

Mon second objectif était de former et sensibiliser les journalistes à éviter les articles homophobes dans les médias maliens. Ceci a pu se faire dans le cadre du projet Initiative Francophone pour les Défenseurs des droits humains des personnes LGBTI (FLAI 2016-2017) par lesquels j’ai été choisie dans le but de mener une série d’activités pour sensibiliser les journalistes et amener un changement de mentalité. J’ai aussi été amenée à traiter de la compréhension de l’impact du traitement médiatique de l’information relative à l’homosexualité sur l’accès des personnes LBQ aux services public, y compris les services juridiques et de soins à travers des formations et campagnes médias. Un groupe de médias alliés a été créé pour suivre et sensibiliser les autres journalistes à éviter les articles homophobes. L’écriture des articles homophobes a beaucoup diminué au Mali.

J’ai beaucoup de victoires à célébrer, entre autres :

La création de la 1ère association LBTQ au Mali, Plaidoyer pour la visibilité des LBTQ au Mali et en Afrique ;Plaidoyer auprès des associations classiques sur la prise en compte des LBTQ dans les programmes de santé ;Formation des femmes LBTQ sur la connaissance des droits et leadership féminin ;Elaboration d’un 1er rapport sur les LBTQ au Mali à l’issue des Examens Périodiques de la CADHP.

Mes nouveaux défis aujourd’hui sont de promouvoir davantage les droits Humains des femmes LBQ en Afrique ; la prise en compte des femmes LBQ dans les programmes nationaux et internationaux, la mise en place de politiques publiques qui forment le personnel médical, judiciaire et policier à l’accueil et à la prise en compte des enjeux que connaissent les minorités sexuelles et de genre ; l’introduction dans le programme scolaire d’une éducation sexuelle inclusive qui promeut la diversité et lutte contre toutes les formes de violences et de discriminations et offrir plus d’espaces de rencontres et d’épanouissement aux femmes LBTQ.

Aujourd’hui, grâce au plaidoyer, les activistes sont visibles, engagés et motivés. Les associations identitaires LBTQ sont créées. Elles n’ont pas peur de se présenter comme telles partout et devant les décideurs lors des rencontres. Cela est une grande avancée ! Nous nous intégrons auprès des autres organisations à travers la participation à des ateliers, conférences, projets et séminaires nationaux et internationaux afin de rendre visible le leadership féminin.

« Il est temps de dire ça suffit ! Nous voulons en finir avec les violences faites aux femmes LBTQ ».

Leave a Reply

Your email address will not be published.